Couverture de Sorcière au blacon, apprenti en déraison !

Vous tombez à genoux, pantelant, dans l’entrée de ce splendide jardin. Vous êtes à bout de souffle, mais on le serait à moins après être passé par autant de portes dérobées, et avoir déjoué l’attention des gardes du père de Marguerette.

Sorcière au balcon, apprenti en déraison !, d’Éric Forgeot, a été conçu à la même occasion que Ma princesse adorée (2 heures pour créer une fiction interactive avec des thèmes imposés), il est donc normal que ces deux jeux aient des similarités.

Cependant, ce jeu n’a pas été aussi retravaillé, et on se retrouve avec une FI qui se joue en cinq minutes. Cette critique en sera d’autant plus courte.

Court et de réalisation passable

Ce jeu se finit donc rapidement et il n’y a pas beaucoup de choses à faire. Le but est présenté clairement dès le départ — il faut trouver un moyen de charmer la belle magicienne au sommet de sa tour — et il n’y a pas réellement d’énigmes.

Le jeu dure cependant un peu plus longtemps si le joueur s’amuse à réessayer certaines actions qui produisent des messages aléatoires. Ces messages, bien que pas excessivement nombreux, sont amusants et imaginatifs, donc la FI se rattrape là-dessus.

La réalisation est correcte, il y a quelques fautes de français, mais rien de très très grave.

Une histoire (un petit peu) plus profonde qu’il n’y paraît

On séduit la princesse, on entre dans la tour, on la conquiert ; le scénario n’est pas si extraordinaire. Pourtant, le passé du héros est bien décrit et, même si son histoire n’est pas des plus originales, l’auteur arrive en quelques phrases à créer un petit monde qui aurait peut-être mérité d’être plus poussé.

Conclusion

Cette fiction interactive n’est pas extraordinaire, ni même bonne, mais on peut s’y attendre du fait des conditions dans lesquelles elle a été écrite et de son âge (les bibliothèques francophones n’étaient pas tout à fait au point). Cela explique sa faible note, mais on ne perd pas vraiment son temps en y jouant, puisque elle est très courte.

Les plus Les moins
  • Quelques réponses amusantes ;
  • Un monde un peu plus fouillé que ce à quoi on peut s’attendre.
  • Très court ;
  • Réalisation passable.
Note finale : 2/5

Cliquer ici pour télécharger le jeu, ou y jouer en ligne !