Couverture d'Old Man's Tale.

Je suppose que vous êtes ici pour que je vous conte l'aventure qui m'a conduit à devenir celui que je suis aujourd'hui…

Sachez cependant que mes souvenirs ne sont plus ce qu'ils étaient autrefois, l'oubli est le fardeau de la vieillesse…

Je commence ici une série de critiques des participations du concours de fictions interactives francophones, qui s'est terminé il y a peu. Je n'avais pas eu le temps d'écrire des commentaires proprement pendant le concours, je corrige à présent le tir.

Voici donc la première de ces critiques, concernant Old Man's Tale, un jeu créé par des étudiants en game design.

Un scénario plaisant

Le jeu commence par la visite du joueur chez un mystérieux conteur. Celui-ci va narrer l'une de ses aventures, mais le joueur doit l'aider à se remémorer certains détails.

Comment le vieil homme était-il entré dans le donjon, déjà ? Avait-t-il fait tomber la porte, ou était-il passé par les égouts ?

Et l'araignée géante, comment s'en était-il débarrassé ? Était-elle toute desséchée, gelée, ou pas si grosse que ça finalement ?

La fin est satisfaisante et le bonus si on a fait une partie parfaite, sympathique. Il y a aussi juste ce qu'il faut d'humour.

Le jeu est un peu court, mais ce n'est pas un problème car il faut recommencer plusieurs fois pour trouver la solution optimale, ou tout simplement pour tout essayer. Ce qui nous emmène aux mécanismes du jeu.

Un concept original…

Réalisée avec le moteur de jeu Unity, cette fiction interactive se joue de manière atypique. Il faut glisser les mots soulignés dans le texte (par exemple, « souvenirs » et « oubli » dans la citation au début de l'article) dans son inventaire puis les utiliser sur d'autres mots, en gras, pour faire avancer l'histoire. Si on ne veut pas utiliser de mot, on peut cliquer sur l'un des choix proposés à la fin du passage.

Par exemple, si on met le mot « tombée » sur « porte », le narrateur va raconter qu'il était entré en faisant tomber la porte.

Mais attention, la taille de l'inventaire est limitée, et prendre un mot de trop enlèvera le plus ancien. Cela apporte une dimension stratégique, bienvenue selon moi.

Ce système de jeu est je trouve très intéressant et n'est pas sans rappeler Texture. Il est en tout cas très amusant de recommencer le jeu pour essayer toutes les combinaisons de mots. Du moins, c'est amusant jusqu'à ce qu'on se rende compte que le jeu ne pousse pas son concept jusqu'au bout.

… mais n'exploitant pas son plein potentiel

Malheureusement, le jeu est en fait très linéaire, ce qui est dommage car l'interface et le système de jeu donne l'impression que beaucoup de choses sont possibles. Dans les faits, il n'existe en gros qu'une seule façon de gagner et beaucoup de combinaisons de mots ne sont pas implantées.

Alors oui, on pourrait rétorquer que le nombre de combinaisons est bien trop grand ; mais compte tenu de la longueur du jeu et du fait qu'il est impossible d'apporter certains mots dans certains passages (car il faut les utiliser avant), il aurait été largement possible d'ajouter plus de réponses aux essais du joueur (même si ce n'est que pour mettre une réponse amusante).

Par exemple, on peut mettre de « l'air frais » dans sa « poitrine » pour survivre à la pestilence, mais pas « l'odeur nauséabonde » (ce qui ont suivi la session Twitch comprendront). Pourtant, c'est une action qu'un joueur normal serait tout à fait susceptible de faire.

Une réalisation très moyenne

La présentation du jeu est sobre, avec du parchemin en fond et un effet de lumière ; il y a également une musique qui colle bien à l'ambiance tout au long de la partie. Il aurait peut-être fallu un peu plus de finitions — comme des animations quand on survole les mots — pour rendre le tout vraiment attrayant, mais ça reste tout à fait correct dans l'ensemble.

Non, là où le jeu pèche le plus, c'est dans le français. Le texte est truffé de fautes en tout genre. Cela rend la lecture assez désagréable, surtout qu'il s'agit souvent d'erreurs simples qu'une simple relecture aurait pu corriger. C'est dommage car le récit est plutôt bien écrit.

Enfin, il y a quelques culs-de-sac, où il faut relancer le jeu ou recharger la page car aucune option n'est proposée.

Ah oui, aussi : pourquoi un titre en anglais pour une participation au concours de fictions interactives francophones ? « Le récit d'un vieil homme », ça ne sonnait pas assez classe ? Je ne comprendrais jamais pourquoi des gens mettent des titres en anglais à leurs œuvres en français…

Conclusion

J'ai vraiment envie d'aimer cette fiction interactive. Vraiment. L'histoire est sympathique et le concept, innovant ; un charme indéniable se dégage de cette participation.

Malheureusement, il m'est impossible de fermer les yeux sur tous ses défauts, surtout que beaucoup d'entre eux aurait été assez faciles à enlever. Une fois que ce sera le cas, ce jeu deviendra vraiment un bon jeu. Mais en attendant…

Les plus
Les moins
  • Un scénario avec un certain charme ;
  • Des mécanismes originaux.
  • Trop de fautes de français ;
  • Un jeu qui ne va pas jusqu’au bout de son concept, ce qui crée de la déception.
Note finale : 2/5