Couverture du Cercle des gros geeks disparus

Un peu partout autour gît la lie de l’humanité: vos quatre amis encore plus geek que vous: Stan, Brian, Renzuke et Steeve. Tous bourrés, semble-t-il, profondément endormis en tout cas.

Le Cercle des gros geeks disparus, par Adrien Saurat, est une fiction interactive historique (dans le sens important) : elle a été le vainqueur de la première compétition de FI francophones. Il faut donc garder à l’esprit qu’elle est assez vieille et que les bibliothèques francophones d’Inform 6 ont reçu de nombreuses améliorations depuis.

Cela n’enlève cependant pas la principale force du jeu : son humour, peut-être parfois un peu lourd, mais toujours totalement assumé. Si vous recherchez une histoire passionnante qui vous tiendra en haleine pendant des heures, passez votre chemin ; si vous voulez passer quelques dizaines de minutes sympas sur un jeu amusant, allez-y !

Terminer le cube

Dans Le Cercle des gros geeks disparus, vous êtes un geek (sans blague…). Il vous faudra trouver toute une panoplie d’objets hétéroclites dans l’appartement afin de terminer une sorte de machine à laquelle chacun de vos amis avait trouvé une utilité différente et farfelue.

Le scénario ne va pas plus loin que cela, mais j’ai pris du plaisir à rejouer afin de finir le cube selon les plans insolites de chaque geek. Il est juste dommage que les fins soient toutes un peu similaires, je n’ai pas vraiment ressenti de sentiment de récompense après les avoir toutes trouvées.

Le jeu possède un score, mais il ne sert pas à grand-chose : la bonne fin octroie toujours le score maximum et il n’y a pas de « secrets » à découvrir (ah si, il y en a un qui diminue le score, et il est assez drôle).

Un texte simple et drôle

L’écriture n’atteint pas des sommets de littérature, mais n’y prétend de toute façon pas. Elle est efficace et les blagues sont drôles. Elles portent bien évidemment toutes sur le monde des geeks (ou du moins du stéréotype du geek) et sont bien trouvées.

On pourrait faire remarquer que cette fiction interactive n’aide pas à améliorer l’image du geek dans notre société, mais c’est un autre débat…

Une réalisation imparfaite

Le premier défaut majeur est la mauvaise gestion des objets dans le jeu ; bien que leur découverte est amenée de manière naturelle, il devient vite difficile de mémoriser où se situe telle ou telle chose. De plus, il arrive que certains objets soient toujours mentionnés dans les descriptions des endroits alors qu’ils n’y sont plus. Aussi, certains objets supplémentaires auraient pu être implantés.

Le second défaut est la typographie : guillemets droits, espaces manquantes avant les points d’exclamation, majuscules non accentuées… Si vous trouvez ces choses secondaires, tant mieux pour vous, mais personnellement, ça me brûle les yeux.

Conclusion

Les plus Les moins
  • Blagues efficaces et très drôles ;
  • Fins multiples qui, bien qu’un peu décevantes, donnent envie de rejouer.
  • Objets parfois difficiles à localiser ;
  • Non-respect de la typographie.
Note finale : 3/5 en l’état, 4/5 si les défauts sont corrigés ou si la typographie vous est égale.

Pour télécharger le jeu ou y jouer en ligne, cliquez ici !