Couverture de Noir d'encre

Nous étions poursuivis, mon frère et moi. Par ma faute, nous courions au cœur de la forêt pour lui échapper ; je devais le protéger, il n’avait que huit ans. Il s’agissait de mon devoir de grande sœur. Mais où aller, quand tout se ressemblait ? Soudain, mon frère me montra quelque chose, derrière les arbres : « Regarde, Nevena, là-bas ! » Nous étions sauvés. Cette vieille bâtisse allait nous abriter jusqu’au matin. Jusqu’au matin… Vraiment ?

Dans Noir d’encre, il faut survivre jusqu’au matin dans une maison abandonnée au milieu de la forêt. Il faut pour cela trouver un moyen de retarder la chose qui vous poursuit. Bien que l’on peut considérer cette fiction interactive comme étant de l’horreur, elle repose surtout sur l’ambiance, et possède de nombreux effets sonores.

Je l’ai écrite pour le concours francophone de 2012-2013. Elle a fini 2e sur 4 participations.

Vous pouvez y jouer ici, mais le jeu est très difficile à terminer à cause du manque d’informations données au joueur. Une nouvelle version avec de nombreuses corrections et améliorations est en cours de route. Vous pouvez aller regarder le code source à cet endroit.